Peinture pour carrelage salle de bain : les choses à éviter

Transformer votre salle de bains sans dépenser une fortune ? C’est aussi simple que cela ! Envisagez de refaire le carrelage de vos murs et de vos sols et de les repeindre. Vous pouvez éviter ces trois gaffes si vous voulez que la rénovation du carrelage de votre salle de bains se déroule sans accroc. La première ? Commencez par choisir une peinture pour carrelage appropriée, et si nécessaire, pensez à la nécessité d’une sous-couche. Vous trouverez ci-dessous la suite de notre guide pour peindre correctement le carrelage de votre salle de bains…

Vous vous culpabilisez à cause de l’état du carrelage de votre salle de bains. La salle de bains a besoin d’être relookée, mais vous ne voulez pas passer des mois à transformer votre salle de bains en une zone de construction. Des résultats propres et rapides peuvent être obtenus en utilisant la peinture pour carrelage. Toutefois, il ne faut pas la confondre avec le revêtement de carrelage, qui est un type de revêtement différent qui ne conserve pas l’aspect « carrelage » d’origine.

Il existe une différence entre le mastic pour carrelage mural et de comptoir et la peinture pour carrelage de salle de bains. Contrairement aux peintures, qui conservent leur aspect d’origine, l’aspect final est absolument lisse (ici, on dirait du béton ciré). Le carrelage masque de Maison Déco, qui ne nécessite pas de sous-couche. Pour environ 5 m2, vous paierez 39,90 euros. Il existe une différence entre le mastic pour carrelage mural et de comptoir et la peinture pour carrelage de salle de bains. Contrairement aux peintures, qui conservent leur aspect d’origine, l’aspect final est absolument lisse (ici, on dirait du béton ciré). Le carrelage masque de Maison Déco, qui ne nécessite pas de sous-couche. Pour environ 5 m2, vous paierez 39,90 euros. Aménager une maison
Si vous décidez de peindre le carrelage de votre salle de bains, sachez que cela demande de la technique et de la précision dans l’exécution. En tant que néophyte, mieux vaut éviter les pièges les plus courants.

Erreur numéro un : Faire un achat impulsif de peinture pour carrelage sans consulter personne.

N’utilisez que des matériaux spécialement conçus pour peindre les carreaux de céramique. Les contours de douche et de baignoire mettent les carreaux à rude épreuve. L’utilisation régulière d’éponges abrasives ou de détergents acides peut rapidement endommager même la peinture haut de gamme. Un rinçage à l’eau claire ou avec un peu de savon doux est nécessaire, quel que soit votre degré de précaution. Toutefois, méfiez-vous des offres à bas prix (premiers prix avec la mention « tous supports » par exemple).

Une couche de fond est nécessaire pour certaines peintures pour carrelage, alors que d’autres ne le sont pas. Tout est dans les ingrédients, alors n’oubliez pas de vérifier les étiquettes.

L’adhérence de l’apprêt (ou de la sous-couche) dépend de la bonne adaptation du support avant l’application (il doit contenir un durcisseur). En raison de sa petite forme, la peinture peut s’y accrocher facilement. Sur le pot, recherchez la mention  » carrelage « .

Évitez les peintures à finition mate pour le carrelage, car elles révèlent les éclaboussures d’eau. Les peintures au fini satiné, ou encore mieux, au fini brillant qui ressemble à du carrelage, sont idéales.

Pour peindre le carrelage de la salle de bains de type pierre, évitez les peintures pour carrelage qui ne nécessitent pas de sous-couche (support très absorbant). Dans ce cas, choisissez un apprêt qui assurera une imperméabilisation adéquate du carrelage.

Voir aussi :   Comment choisir son tableau noir ardoise ?

Deuxième erreur : ne pas préparer correctement le carrelage de votre salle de bains

La salle de bains doit être propre, sèche et bien ventilée pendant toute la durée des travaux de peinture. Éliminez toute trace d’humidité.

À l’aide de papier de verre ou d’une ponceuse électrique, enlevez le brillant du carrelage (le vernis). Sinon, la peinture ou la sous-couche va « glisser » sur les carreaux si elle est appliquée en couche directe.

Ensuite, utilisez un détergent légèrement abrasif et une serviette imbibée d’alcool ou d’acétone pour nettoyer en profondeur les carreaux (type Saint Marc). Le vernis sera dégradé si des impuretés sont présentes dans les joints, il faut donc les gratter pour les nettoyer.

Les tomettes, surtout si elles ont été lubrifiées à l’huile de lin, doivent être manipulées avec une extrême précaution.

Jetez les joints de silicone qui restent, car la peinture pour carrelage n’y adhérera pas.

Erreur n° 3 : ignorer les instructions pour peindre les carreaux de la salle de bains

– Travaillez à une température comprise entre 15 et 20 degrés Celsius. Pendant toute la durée du travail, y compris le séchage, éteignez le chauffage par le sol de la salle de bains.

– Respectez les délais d’application. Il existe plusieurs peintures à deux composants qui doivent être appliquées dans l’heure qui suit leur mélange. Prolonger la durée d’exposition recommandée peut entraîner des effets secondaires indésirables. Une immense salle de bains peut être divisée en plusieurs sections, qui peuvent ensuite être peintes en une seule pièce (les accessoires ne doivent pas être visibles). Et n’oubliez pas les pinceaux !

Peinture sans solvant à base de résine époxy pour une application directe. Des kits pour Atmosani sont disponibles. Le prix d’entrée est de 85 euros. Peinture sans solvant à base de résine époxy pour application directe. Dans le cadre d’un kit Atmosani. 85 euros en termes d’atmosphère

Voir aussi :   Comment créer une station de gaming?

– Appliquez méthodiquement la peinture pour carrelage. Si vous travaillez sur le sol, commencez toujours par le côté le plus éloigné des toilettes de l’entrée. Étirez et lissez la couche initiale de peinture afin d’obtenir une finition égale. Faites attention aux coulures si le rouleau est surchargé lorsque vous peignez des carreaux muraux. Même si le carrelage ne va pas jusqu’au plafond, vous devez quand même le peindre entièrement. Cela empêche l’eau de s’infiltrer sous les carreaux…

Laissez sécher complètement. Si vous utilisez une sous-couche, laissez-la sécher au moins 24 heures avant d’appliquer la couche de finition. Insistez sur les joints (ils ont tendance à absorber beaucoup d’eau).

Attendez au moins 72 heures avant d’utiliser votre salle de bains après l’application de la deuxième couche de peinture (vous pouvez marcher sur le sol après 48 heures mais en chaussons… et ne posez pas de meubles).

N’oubliez pas les joints en silicone de la salle de bains, sinon vous devrez faire face à des fuites !

D’autres sujets qui pourrez vous intéressez